Les personnes asymptomatiques ou qui n’ont pas eu de contact avec quelqu’un ayant reçu un résultat positif à la COVID-19 n’auront plus le droit de recevoir un test de dépistage en Ontario.

Le gouvernement Ford a émis de nouvelles directives sur le dépistage des personnes asymptomatiques et l’isolement préventif, jeudi.

« Jusqu’à ce que Santé Canada approuve les tests de dépistage rapides, les experts médicaux de la province nous ont dit qu’il faut changer notre stratégie de dépistage », a déclaré le premier ministre ontarien Doug Ford en conférence de presse.

Ainsi, si une personne ne ressent pas de symptômes de la COVID-19 et n’a pas eu de contacts avec une personne infectée, elle ne pourra plus aller subir un test de dépistage.

Seules les personnes asymptomatiques considérées à haut risque, comme celles qui habitent dans une communauté autochtone ou qui travaillent dans le système de la santé, représentent une exception.

Les personnes qui souhaitent visiter leurs proches à l’hôpital ou en foyer de soins de longue durée pourront elles aussi recevoir un test.

Les patients qui sont transférés d’un établissement de santé ou de soins de longue durée à un autre devront se soumettre à un test de dépistage avant son admission.

Par ailleurs, le gouvernement oblige maintenant toute personne ayant été en contact avec une personne infectée de la COVID-19 de s’isoler pendant les 14 jours qui suivent le dernier contact, même si la personne asymptomatique a reçu un résultat négatif avant ce contact.

Ces changements ont été apportés au lendemain de l’annonce qu’une soixantaine de pharmacies commenceront le dépistage de personnes asymptomatiques dès vendredi et dans la foulée des problèmes de files d’attente et de capacité dans les centres de dépistage à travers la province.

Selon les plus récentes données de la santé publique de l’Ontario, 53 840 tests font présentement l’objet d’une enquête.

Plus de 400 nouveaux cas de COVID-19

L’Ontario rapporte 409 nouvelles infections au coronavirus enregistrées au cours des 24 dernières heures.

En tout, la province fait état de 48 496 cas de COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire.

La santé publique de l’Ontario déplore par ailleurs un nouveau décès survenu mercredi. Jusqu’à présent, 2 836 personnes ont perdu la vie en raison du coronavirus en Ontario, dont 1 829 résidents de foyers de soins de longue durée et huit employés de ces établissements.

En province, 86,4 % des personnes ayant contracté la COVID-19 sont maintenant considérées comme guéries.

Mercredi, 88 personnes étaient hospitalisées en raison du virus, dont 27 aux soins intensifs et 11 sous respirateur.

Photo: phsd.ca