De mai à juillet, la ministre des Soins de longue durée Merrilee Fullerton a assuré à sept reprises aux Ontariens que des audiences publiques seraient tenues dans le cadre de la Commission d’enquête sur les foyers de soins de longue durée. Ce ne sera peut-être pas le cas.

« Les commissaires n’ont pas encore déterminé si des audiences publiques sont nécessaires pour pouvoir formuler des recommandations opportunes et efficaces », a appris le NPD dans une lettre envoyée à l’endroit de la cheffe Andrea Horwath, signée par deux des trois commissaires nommés par le gouvernement Ford pour faire enquête.

Cela signifie que contrairement aux nombreuses promesses de la ministre Fullerton, il se pourrait qu’aucune audience publique ne soit tenue.

Lorsqu’il a offert les détails de cette Commission d’enquête indépendante sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée, le gouvernement ontarien avait fait savoir que les commissaires auront le pouvoir de contraindre certaines personnes à témoigner ou à fournir des preuves, citer des témoins à comparaître et tenir des audiences publiques.

En conférence de presse, mercredi, la ministre Fullerton a insisté ne pas vouloir s’ingérer dans le travail de la Commission d’enquête, soulignant qu’il s’agit d’un groupe indépendant.

Rappelons que c’est son gouvernement qui a fait la sélection des commissaires à la tête de l’enquête.

La Commission a été mise sur pied pour découvrir pourquoi la COVID-19 a affecté de manière disproportionnée les soins de longue durée de la province. Des recommandations pour assurer la sécurité des résidents de ces établissements seront formulées.

À lire aussi: https://www.ledroit.com/actualites/situation-inhumaine-dans-des-foyers-de-soins-de-longue-duree-en-ontario-b6765283ebd34c6a8081af04341a6242

https://www.ledroit.com/actualites/covid-19/enquete-sur-les-soins-de-longue-duree-en-ontario-il-pourrait-y-avoir-des-audiences-publiques-ce7b841775b6148a84d92daf1027889e

Même si la tenue d’audiences publiques représentent une question d’intérêt pour les partis d’opposition et pour la population, la ministre ne dictera pas les actions des commissaires, a-t-elle répété.

L’opposition officielle à Queen’s Park réclame depuis le début de la crise sanitaire que l’enquête soit complètement publique.

Les commissaires viennent tout juste d’entamer leur travail et la cheffe du NPD, Andrea Horwath, juge que la Commission d’enquête a déjà perdu toute sa crédibilité. « Les Ontariens n’auront pas le processus qu’ils méritent », a-t-elle fustigé en point de presse, mercredi.

Les commissaires ont néanmoins insisté que si des audiences publiques ont lieu, les dates seront publiées et les informations seront rendues publiques sur le site Web de la Commission.

Les conclusions de l’enquête seront présentées d’ici avril 2021.

Photo: pricetags.ca