Depuis quelques jours, une vidéo disant que les enseignants de l’Ontario n’auront pas à se soumettre à des tests obligatoires de la COVID-19, puisque ceux-ci donnent de faux positifs dans 50 % des cas, circule sur les médias sociaux et sème la confusion.

Lors d’une conférence de presse, le 31 juillet, le médecin de santé publique, Dre Barbara Yaffe, répond à la question d’un journaliste qui demande pourquoi les enseignants de l’Ontario n’auront pas à se soumettre à des tests de la COVID-19.

Elle répond en anglais : « Vous savez, je pense que beaucoup de gens pensent que les tests vont vraiment résoudre tout le problème et ce n’est qu’une composante de la réponse. Si vous testez quelqu’un aujourd’hui, vous ne savez que s’il est infecté aujourd’hui. Et en fait, si vous testez dans une population qui n’a pas beaucoup de COVID, vous obtiendrez des faux positifs presque la moitié du temps où la personne n’a en fait pas de COVID, elle a autre chose ou elle n’a peut-être rien, alors cela ne fera que compliquer l’image. »

Après avoir communiqué avec le personnel du Bureau de santé Porcupine et la Dre Marjolaine Talbot-Lemaire, tous étaient extrêmement surpris de la vidéo. Ainsi, ils ont encore une fois répété que les faux positifs étaient très rares et qu’ils ne comprenaient pas du tout pourquoi Dre Yaffe aurait dit quelque chose de la sorte.

Cependant, la vidéo ne dure qu’une minute et on ne voit pas la deuxième explication de Dre Yaffe. En effet, celle-ci confirme qu’elle s’est très mal exprimée et clarifie la situation tout de suite après. Ce qu’elle tentait de dire, c’est que dans une région où il y a très peu de COVID, pour tous les 1  000 tests, deux reviendront positifs, et de ces deux-là, 50 % seront des faux positifs. En réalité, cela représente un taux de faux positifs quasi nul, soit moins de 0,05 %.

Nous avons communiqué avec la critique en matière de santé à l’opposition officielle, la néo-démocrate France Gélinas, qui nous a confirmé qu’il s’agissait d’une très mauvaise explication de la part de Dre Yaffe. La députée de Nickel Belt a déclaré au journal Le Nord que Dre Yaffe tenait le même discours que le Bureau de santé Porcupine et Dre Talbot-Lemaire en ce qui a trait aux tests faux positifs.