**Un nouveau projet mené par le Collège Boréal, l’Université de Guelph et des organismes du secteur agroalimentaire nord-ontarien vise à tirer avantage des répercussions positives qu’a pu avoir la crise de la COVID-19 sur la popularité des aliments produits localement dans le nord-est de la province. **

Intitulée Comprendre les impacts de l’épidémie [sic] de COVID-19 sur le secteur agricole et les stratégies d’adaptation dans le Nord-Est de l’Ontario, l’initiative vise à appuyer les producteurs de la région et à leur offrir les outils nécessaires pour profiter pleinement de l’essor de leur industrie.

Un plan en deux étapes pour aider les agriculteurs

En premier lieu, le projet permettra aux organismes partenaires, soit le Réseau d’innovation agroalimentaire en région rurale (RIARR), la Northern Ontario Farm Innovation Alliance (NOFIA) et le Greater Sudbury Food Policy Council (GSFPC) d’adapter leurs services pour mieux soutenir le secteur agroalimentaire.

Ces organismes devront d’abord travailler avec les producteurs pour comprendre les défis et les enjeux apparus durant la pandémie. Il s’agira ensuite de mettre en place de nouvelles pratiques qui prépareront les multiples facettes de l’industrie à une éventuelle crise sanitaire.

La directrice de Recherche & Innovation Boréal (RIB), Robin Craig, reconnaît à quel point il sera important de répondre aux besoins des entreprises pour assurer leur survie durant les périodes difficiles.

«Nous avons vu que les producteurs du Nord ont redoublé d’innovation pour faciliter l’accès à leurs produits, mais qu’il y avait sans doute encore plus à faire, observe Mme Craig par communiqué. D’où l’idée de mettre la recherche appliquée au service de l’innovation dans ce secteur crucial qui nous concerne toutes et tous.»

À long terme, la consultation des entrepreneurs aura pour but d’ériger une liste de recommandations et de créer des stratégies commerciales qui renforceront les mesures adoptées pour assurer la viabilité économique des entreprises et la sécurité alimentaire dans la période post-pandémique.

Trouvez vos producteurs locaux

L’Université de Guelph s’est déjà lancée dans les travaux en créant une carte interactive qui permet aux internautes de trouver les producteurs locaux dans leur région. L’outil offre donc une meilleure visibilité aux petits producteurs qui ne bénéficient pas d’un gros budget publicitaire ou de marketing.

Sara Epp, professeure adjointe de l’École du design environnemental et du développement rural à l’Université de Guelph, explique que la réponse de son département à la crise vise à rapprocher les clients de leurs marchands.

«L’objectif de cette carte est d’offrir un outil qui fait le lien entre producteurs et consommateurs, avec les détails des produits et des coordonnées, indique Mme Epp dans le communiqué. Alors que la carte est d’ores et déjà accessible, nous sommes toujours à la recherche de contenu de la part des producteurs pour qu’elle soit la plus inclusive possible.»

Ceux-ci se verront ajoutés au fur et à mesure. Entre temps, les responsables du projet travailleront à mettre en place de nouvelles initiatives au cours des prochains mois dans l’espoir de contribuer à la stimulation du secteur agroalimentaire du nord-est de l’Ontario.