«La partie est terminée. Nous allons vous chercher, nous allons vous attraper, et nous allons vous enfermer.»

Le premier ministre ontarien Doug Ford s’est adressé aux opérateurs de dépanneuses qui flirtent avec le crime organisé, lundi, en leur promettant que la province se lancera à leurs trousses s’ils ne cessent pas leurs activités illicites.

Le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à augmenter la surveillance dans le secteur du remorquage.

Depuis les années 90, cette industrie est la scène de nombreux incidents liés au crime organisé en Ontario, impliquant entre autres des véhicules incendiés, des fenêtres fracassées, des armes à feu illégales et de la drogue.

Au cours des derniers mois, un policier de Toronto qui dirigeait une agence de location de véhicules ainsi qu’une entreprise de remorquage a été arrêté dans le cadre d’une opération policière menée dans l’industrie du remorquage, appelée Projet Platinum.

L’agent aurait fourni un émetteur-radio policier à des chauffeurs de dépanneuses pour les aider à avoir un meilleur contrôle du cercle criminel.

Dix autres personnes, dont sept chauffeurs de dépanneuses, font aussi face à des accusations similaires.

En tout, une trentaine de personnes ont été accusées jusqu’à présent, dans le cadre du Projet Platinum, et une vingtaine d’arrestations sont prévues. Selon Doug Ford, 11 dépanneuses et plus de 40 armes à feu illégales ont été saisies depuis le début du Projet Platinum.

Son gouvernement a mis en place une équipe tactique qui se penchera sur les moyens «d’améliorer la sécurité et la protection des consommateurs ainsi que les normes sectorielles».

«La plupart des entreprises de remorquage de l’Ontario agissent de manière responsable et jouent un rôle essentiel pour assurer la sécurité de nos routes. Toutefois, les récents incidents de violence signalés dans le secteur préoccupent notre gouvernement, et tous les Ontariens et Ontariennes», a souligné la ministre des Transports, Caroline Mulroney, qui codirigera l’équipe tactique.

Cette équipe tactique tentera de mieux appliquer les règles, de clarifier les protections pour les consommateurs et de durcir les sanctions contre les personnes qui s’adonnent à ces activités illicites.

Cela pourrait aussi inclure l’amélioration de la gestion des accidents de la route en Ontario, permettant d’éviter la réduction des voies de circulation et la congestion des autoroutes.