Le premier ministre de l’Ontario Doug Ford a annoncé une série de mesures en réponse au rapport accablant publié par les militaires déployés dans cinq foyers de soins de longue durée de la province.

Les soldats des Forces armées canadiennes resteront dans les cinq foyers visés par le rapport jusqu’au 12 juin, au moins, a déclaré le premier ministre en conférence de presse, mercredi.

Cinq nouveaux foyers de soins de longue durée seront aussi mis sous tutelle, a aussi annoncé Doug Ford. Ces établissements sont Eatonville Care à Etobicoke, Hawthorne Place à North York, Orchard Villa à Pickering et Camilla Care à Mississauga. «C’est de la mauvaise gestion, à mon avis. Ça commence en haut», a-t-il noté.

Le gouvernement Ford a déjà ordonné la prise en charge de deux établissements depuis le début de la crise de COVID-19.

M. Ford a souligné que son gouvernement est prêt à prendre en charge plus d’établissements, à fermer certains d’entre eux ou à retirer des permis de pratique, si nécessaire.

Le premier ministre Ford a également fait savoir que des inspections « rigoureuses » seront effectuées dans les foyers de soins de longue durée, et que les inspecteurs y passeront plusieurs semaines, feront des entrevues et rendront les résultats de leurs recherches disponibles au public.

À ses dires, le procureur général, le médecin légiste en chef et la police feront partie des enquêteurs. «Il n’y aura pas un morceau de poussière sur le sol que nous n’inspecterons pas.»

Quant à l’enquête indépendante à propos du système de soins de longue durée de l’Ontario, promise pour le mois de septembre, Doug Ford a affirmé qu’elle serait devancée et présentée plutôt au mois de juillet. Son gouvernement a pris la décision à la suite de la lecture du rapport des militaires envoyés dans les cinq foyers de soins de longue durée.

Les responsables de cette commission d’enquête auront le pouvoir d’enquêter sur la réponse du gouvernement Ford face à la crise de COVID-19. Le premier ministre a confirmé sa coopération, et qu’il témoignera «absolument» si on lui demande.

Doug Ford affirme que la commission d’enquête sera similaire à celle qui avait été menée durant la crise du SRAS. Elle inclura des audiences publiques, des témoignages et un rapport public.

Le premier ministre n’a toutefois pas changé d’idée et tient toujours à ce que la commission d’enquête ne soit pas «publique».

Par ailleurs, M. Ford a réitéré qu’il n’est pas question de démettre sa ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, de ses fonctions, malgré la revendication de la cheffe de l’opposition officielle, Andrea Horwath. Il a souligné, en conférence de presse, les compétences de la Dre Fullerton, et a pris soin de vanter ses mérites et ceux de sa ministre de la Santé, Christine Elliott.

Progression des cas de COVID-19, en chiffres

L’Ontario a enregistré 292 nouveaux cas de COVID-19 entre mardi et mercredi, portant le total de cas en province à 26 483. C’est la deuxième journée de suite que le nombre de nouveaux cas se situe sous la barre des 300.

-2 155 décès, dont 1 352 résidents et 4 employés de foyers de soins de longue durée -76,9% des personnes atteintes sont maintenant considérées comme guéries -847 hospitalisations, dont 150 en soins intensifs et 117 sous respirateur -15 133 tests effectués mardi

La cible provinciale du nombre de tests quotidiens est de 16 000, et les laboratoires peuvent en analyser 20 000 chaque jour.