Actuellement, une équipe spécialisée dans la recherche examine les nombreuses possibilités via les airs, le sol et les cours d’eau à Hearst. Pour l’instant, les indices pour retrouver Alphonso Ferguson, porté disparu depuis le dimanche 10 mai, sont minimes.

Les membres de cette équipe d’intervention d’urgence proviennent des quatre coins de la région. Chaque policier se spécialise dans un certain domaine de la recherche. Ils ont obtenu l’entrainement nécessaire pour faire ce travail. Un agent du détachement de Kirkland Lake est également sur place en compagnie d’un chien renifleur.

Un centre de contrôle de la PPO a été mis en place dans les locaux de la Place des Arts.

La constable Michelle Simard de la Police provinciale de l’Ontario nous a mentionné ne pas avoir reçu d’appels du public à propos de cette disparition. « Nous invitons les gens à ne pas hésiter et à communiquer avec nous s’ils ont des détails. Même si vous pensez que c’est sans intérêt, il faut communiquer avec nous, des fois des petits indices nous aident grandement », ajoute-t-elle.

La policière encourage quiconque ayant de l’information au sujet d’Alphonso Ferguson à téléphoner au 1 888 310-1122 ou de manière anonyme en communiquant avec Crime Stoppers au 1 800 222-8477.

Une équipe policière ratissait la rivière Mattawishkwia au centre-ville de Hearst en bateau aujourd’hui. Cette recherche ne veut pas dire qu’une piste les a apportés à cet endroit. « Nous travaillons par élimination; tous les scénarios sont envisagés », ajoute constable Simard.

Un drone a également été utilisé près de l’école publique Passeport Jeunesse. La PPO nous a affirmé avoir tout mis en œuvre pour retrouver ce jeune homme de 18 ans de Hearst, d’origine libérienne.

Comment aider ?

Sur les médias sociaux, plusieurs personnes se posent la question : comment donner un coup de main dans les recherches ? La chose la plus importante est de ne pas entraver le travail des spécialistes. « Il faut demeurer loin des endroits où les policiers exercent leur enquête. Les personnes qui veulent aider n’ont qu’à rester vigilant et surtout communiquer avec nous, s’ils ont vu ou voient quelque chose qui pourrait faire progresser l’enquête », de dire constable Simard.

Selon la PPO, Alphonso portait possiblement un chandail blanc et des espadrilles. Il mesure 5’11”, pèse 170 livres, a les cheveux noirs et les yeux bruns. La police s’inquiète de son bien-être.

Selon la constable Simard, la pandémie de la COVID-19 n’affecte en rien le travail des policiers pour retrouver le jeune homme.