TORONTO - MISE À JOUR Contrairement au gouvernement du Québec, le premier ministre ontarien Doug Ford n’a pas déployé ses autorités policières aux différents ponts interprovinciaux entre le Québec et l’Ontario. Il a expliqué pourquoi, jeudi. «Cette question sera examinée lorsque je discuterai avec le premier ministre (Justin Trudeau) et les autres premiers ministres provinciaux. Le gouvernement fédéral doit prendre une décision», a fait savoir M. Ford lors de sa conférence de presse quotidienne, jeudi après-midi.

Il affirme que même si beaucoup de circulation a lieu entre les deux provinces, notamment dans la région d’Ottawa-Gatineau, les services des agents de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) sont déjà utilisés à plein escient.

«Nous avons besoin que la PPO se concentre sur ce qu’ils font de mieux tous les jours, et ça, ce n’est pas en restant aux frontières interprovinciales.» Le premier ministre affirme être conscient que des milliers de personnes qui habitent d’un côté de la rivière des Outaouais travaillent de l’autre côté.

Il affirme aussi avoir été témoin via les médias des longues files d’attente qu’ont provoquées les contrôles routiers de la Sûreté du Québec (SQ), mercredi. M. Ford a conclu en déclarant qu’il informera la population vendredi lors de sa mise à jour quotidienne.