En parlant de son plan de fermer les entreprises non essentielles, le premier ministre ontarien Doug Ford a admis, mardi, que beaucoup de questions persistent sur ce qui peut ou ne peut pas rester ouvert à partir de mercredi. Il a assuré que son gouvernement travaille actuellement avec les entreprises à ce sujet.

En principe, seuls les commerces de détail et les centres commerciaux ne sont pas considérés comme étant essentiels, selon la liste publiée par le gouvernement ontarien, lundi soir.

Doug Ford a les chantiers de construction à l’oeil

Même s’ils ne sont pas sommés de fermer boutique, les superviseurs des chantiers de construction devront suivre à la lettre les mesures pour protéger les travailleurs, a insisté le premier ministre Doug Ford, mardi.

Ils devront offrir l’accès à des installations sanitaires appropriées et sécuritaires pour les travailleurs, a-t-il déclaré, en ajoutant qu’il n’hésitera pas à fermer ceux qui ne se plient pas à ces obligations. «C’est zéro tolérance.»

Le premier ministre a aussi invité les travailleurs qui ne se sentent pas en sécurité de quitter leur milieu de travail.