Le premier d’une série d’ateliers a eu lieu le mardi 28 janvier à la Bibliothèque publique de Mattice-Val Côté en offrant un exposé sur les pionniers de notre région. Une présentation fut offerte par Danielle Coulombe, historienne et archiviste originaire du village, sur les phénomènes qui favorisent les migrations et comment c’était s’établir dans la municipalité au début du XXe siècle. En tout, 34 personnes ont assisté ; il y régnait une ambiance de curiosité et d’intérêt.

Pour l’occasion, Si Missinaïbi m’était conté, tome 1, fut relancé. Le livre publié en 1985 n’a toutefois subi aucune mise à jour, l’original étant réimprimé. Il parle des débuts de la municipalité, des diverses familles fondatrices, des organismes du passé et de ceux en cours à ce moment-là, le tout rempli de photos. Un vrai retour dans le temps qui fait la fierté des résidents d’avant comme d’aujourd’hui.

La Bibliothèque publique de Mattice-Val Côté a obtenu du gouvernement de l’Ontario, par l’entremise du ministère des Affaires francophones, une subvention de 8 000 $ via un programme d’appui à la francophonie ontarienne. Cette subvention aidera le Conseil de la bibliothèque à organiser une série d’ateliers sur divers sujets.

La prochaine rencontre portera sur l’immigration des Africains, le mercredi 26 février. En mars, il sera question des coutumes des Amérindiens, suivi le 28 avril d’un atelier de jardinage avec monsieur Roger Larivière, auteur de livres, notamment Plantes comestibles et médicinales de la forêt boréale. Des ateliers avec des écrivains de notre région restent à confirmer. Le programme d’appui à la communauté francophone s’inscrit dans le plan du gouvernement de l’Ontario visant à soutenir et à renforcer la vitalité culturelle et commerciale des communautés francophones de la province.