Après une année au pouvoir, le nouveau conseil municipal de Hearst a couté près de 15 % de plus aux contribuables de la Ville de Hearst que les années précédentes. Si on additionne les salaires, les bénéfices et les dépenses des élus, les douze premiers mois au pouvoir s’élèvent à 181 097,19 $ comparativement à 158 295,70 $ en 2018.

Les derniers chiffres sont pour la période du 1er décembre 2018 au 30 novembre 2019. L’augmentation est directement reliée aux dépenses de déplacement du maire. Roger Sigouin siège actuellement à plusieurs comités provinciaux et régionaux, ce qui lui occasionne plusieurs sorties.

Globalement, les frais de déplacement du conseil s’élèvent à 58 025,46 $ en 2019 comparativement à 35 569,55 $ en 2018 et passablement le même montant qu’en 2017. Il est important de noter que les dépenses de déplacement ne sont pas considérées comme un salaire. Les élus se voient rembourser uniquement le montant des factures de dépenses. Reste que la rémunération a augmenté de 13 230,41 $ de 2018 à 2019, passant de 96 567,75 $ en 2018 à 109 798,16 $ en 2019. La rémunération comprend, entre autres, le salaire, les indemnités journalières pour conventions ou conférences, moins les pénalités pour les absences.

La Ville a comme politique de pénaliser financièrement les conseillers qui manquent des rencontres. Notons que le conseiller Daniel Lemaire est sans faute, avec 0 $ de pénalité en absentéisme, contrairement au conseiller Joël Lauzon qui a été le plus pénalisé à ce niveau avec une perte de 735 $ sur son salaire.

Selon la loi, la trésorerie de la Ville est dans l’obligation d’émettre, chaque année, un compte rendu des dépenses de chacun des membres du conseil et celles-ci doivent être rendues publiques avant le 31 mars suivant.