La troisième fois aura été la bonne pour Yanick Boucher. Qualifié pour les X Games pour une troisième année consécutive, Boucher aura finalement obtenu un podium lors de la finale du Snow Bike Cross à Aspen au Colorado.

Après avoir terminé 9e à sa première participation, Boucher avait fait une vilaine chute sur le départ l’an passé, l’excluant du fil d’arrivée.

Cette fois, il n’allait pas rater sa chance. Classé 4e à l’issue des qualifications samedi matin, Boucher a ainsi mérité une place sur la ligne de départ en compagnie de 11 autres courseurs pour la grande finale.

Yanick n’a pas lésiné ! Dès le premier tour, il a effectué deux dépassements pour se retrouver au deuxième rang. Il allait maintenir cette position pour les 12 tours de la finale, jusqu’à ce qu’il croise le fil d’arrivée.

« À 8 500 pieds d’élévation, ce n’est pas évident de maintenir la cadence », de dire Boucher.

Les parents de Yanick, des membres de son équipe et quelques amis étaient sur place pour vivre ce grand moment.

« Jeune garçon, il regardait les X Games et suivait les prouesses de Travis Pastrana. Il me disait qu’il aimerait ça faire ça ! Je lui ai répondu tout simplement, si tu veux tu peux, sans m’imaginer qu’un jour il y parviendrait », avance sa mère, Josée Collin !

Linda Proulx, une fidèle supporteure, était également sur place. « Fallait voir le sourire de Yanick et celui de ses parents lorsqu’il a croisé le fil d’arrivée en deuxième position. Tellement d’émotions et de satisfaction. »

Lorsque rejoint dimanche soir, le principal intéressé était visiblement encore sous l’effet de l’adrénaline. « Je ne le réalise pas encore, je pense que ça va prendre un peu de temps ! Le très long voyage de retour va me donner le temps de le savourer. »

Martin Boucher, père de Yanick, s’est dit lui aussi très fier. « Content que le temps et l’effort rapportent finalement. L’an passé on a été malchanceux, mais cette année on avait la vitesse et le talent. Je dois dire, par contre, que j’avais hâte que la course finisse. »

Stewart Hunt, propriétaire de l’écurie Bailey Motorsports, ne tarissait pas d’éloges lui non plus à l’égard de son poulain, Yanick Boucher.

« Il y a maintenant un peu plus de deux ans qu’on a approché Yanick pour faire partie de notre équipe, il a accepté et il est avec nous depuis. Il vient de remporter deux championnats du circuit CSRA de suite en plus de se qualifier à trois reprises pour les X Games. Les X Games c’est l’équivalent des jeux Olympiques ; il est extrêmement difficile de se qualifier.

Yanick a travaillé très fort pour se rendre là où il est aujourd’hui. Il est déterminé et a une éthique de travail impeccable ! Ajoutez à ça son talent naturel et les bolides qu’on lui fournit et il est devenu l’un des courseurs les plus rapides de la planète ; on en a eu la preuve ce weekend !

Nous sommes extrêmement fiers qu’il fasse partie de notre équipe et impatients de voir ce que le reste de la saison lui réserve alors que le circuit américain ISOC se poursuit. »

Tous ces gens sont bien entendu très contents et fiers de Yanick. Ils ont tous franchi les barrières de sécurité en courant, la larme à l’œil, pour donner l’accolade et féliciter le courseur de Hearst qui fait maintenant partie de l’élite mondiale de Snow BikeCross !