Suite à des incidents malheureux au cours des dernières années, la Ville de Hearst a cru bon d’investir pour l’achat d’équipement et la formation de certains pompiers afin d’offrir un service de secourisme en motoneige. Avec la popularité de ce sport dans la région et l’augmentation du tourisme à ce niveau, vaut mieux prévenir que guérir !

Par Steve Mc Innis

En décembre 2018, un tragique accident de motoneige survient sur le lac Shannon. Malheureusement, l’homme impliqué dans l’accident décède. Les paramédicaux appelés sur les lieux à cette époque ont eu beaucoup de difficulté à rejoindre la scène de l’accident puisqu’une loi les empêche d’aller plus loin que 300 mètres de l’ambulance.

Les paramédicaux ayant répondu à l’appel ont parlé aux employés de la Ville et au maire Roger Sigouin dans le but de faire part de l’incident et trouver une solution pour qu’une telle situation n’arrive plus dans la région de Hearst. C’est à partir de ce moment qu’est venue l’idée de se munir d’une motoneige qui servirait à secourir les gens se retrouvant dans un endroit inaccessible par la voie des routes.

La station de paramédicaux de Hearst ne dispose pas d’une motoneige pour procéder à du secourisme dans les régions non accessibles par ambulance. Il faut également rappeler que le ministère provincial responsable du service d’ambulance est beaucoup plus en mode compression que l’ajout de services supplémentaires.

C’est donc le département des incendies qui a pris le dossier en main. Depuis ce temps, les capitaines du département des incendies ont été consultés et ont donné leur aval au projet. Des soumissions ont été récoltées pour effectuer l’achat et la location de l’équipement nécessaire pour livrer le service d’évacuation par motoneige. Afin de rendre le projet possible, une remorque devra être achetée pour y entreposer une motoneige et le traineau spécialisé des ambulanciers. Lors d’un appel d’urgence, les pompiers seront appelés simultanément avec les ambulanciers.

L’équipe de pompiers déployée se rendra à la caserne afin d’accrocher la remorque sur le camion pour aller sur le lieu de l’accident. Les pompiers seront donc responsables d’apporter l’équipement sur les lieux et de conduire la motoneige pour permettre aux ambulanciers de faire leur travail.

La popularité de la motoneige dans la région de Hearst fait en sorte qu’il y a un risque d’accident accru, et le vaste réseau de sentiers fait en sorte que plusieurs régions sont accessibles seulement avec une motoneige.

Lorsqu’est venu le temps de prendre la décision à la Ville, on a tenu compte du travail effectué par le département de développement économique à propos d’un projet régional souhaitant faire du Nord de l’Ontario la meilleure destination de motoneige au monde. Le but est d’y attirer les adeptes de ce sport de partout en Amérique du Nord. Ainsi, on procèdera à l’élaboration d’un nouveau plan d’évacuation qui devrait rassurer les touristes et donner plus de crédibilité à la promotion.

Le montant total pour ces achats s’élève à 9 130,44 $. Ceci comprend l’achat d’une remorque, la location d’une motoneige, les habits d’hiver, les casques ainsi que tous les équipements additionnels nécessaires pour la sécurité des pompiers responsables des missions futures.

Financement

Ce projet sera financé par l’argent reçu de Services aux Autochtones Canada lors de l’accueil des évacués des communautés autochtones du Grand Nord au printemps 2019. Des sommes devront être calculées de manière récurrente, entre autres le montant de la location de la motoneige évalué à 1500 $ par année.

Afin que tout soit en règle, les membres du conseil municipal ont déposé et accepté une résolution modifiant l’annexe D des règlements du département des incendies, pour ajouter le service de secourisme en motoneige à la liste des services de base du département et pour autoriser l’achat de l’équipement nécessaire pour fournir ce service, soit une somme de 9200 $. Tous les achats ont été faits localement.