La Ville de Hearst rencontre constamment des dépotoirs improvisés aux quatre coins de la municipalité, mais surtout le long des chemins ruraux. Encore dernièrement, la Municipalité demandait l’aide du public pour trouver l’individu qui a laissé volontairement ses déchets près de la route. Plus précisément, la photo correspondant à l’article a été prise en direction du French Lake, vers le Chemin Passe-à-Fontaine.

Le problème se serait intensifié depuis qu’il y a des frais pour aller porter ses déchets au dépotoir municipal. « À ceux qui disent que “c’est normal”, car il y a des frais au dépotoir, je leur dirais : quand le prix du lait augmente, y a-t-il plus de voles à l’épicerie ? On peut être contre les frais au dépotoir, mais ce n’est pas une raison pour commettre un geste comme ça, soyons fiers de notre coin de pays », dit Tammy Coulombe, officier supérieur aux arrêtés municipaux.

La Ville demande de respecter les réglements et surtout l’environnement. « C’est certain que les gens ne veulent pas payer et si les résidents pensent que la communauté de Hearst est stricte au dépotoir, allez vous promener à Sudbury, vous allez voir c’est quoi ! Les gens ont de la misère à accepter un changement. C’est triste quand on est obligé de mettre des amendes pour faire respecter les règlements », conclut le maire.

Les personnes qui auraient de l’information à propos d’individus qui laissent leurs déchets aux mauvais endroits peuvent communiquer avec la Police provinciale de l’Ontario ou Échec au crime, au 1-800-222-8477.