Cinq détenus américains seront les prochains sujets de la peine capitale. Le secrétaire américain de la justice, William Barr, indiquait la fin d’un moratoire de 16 ans.

Dans un document envoyé au Bureau fédéral de prisons, le secrétaire américain propose d’amender le protocole fédéral concernant les exécutions, afin d’autorise la peine capitale a cinq prisonniers.

« Chacun de ces détenus a épuisé ses recours en appel  et après la condamnation», indique M. Barr dans sa missive « et aucun empêchement juridique n’empêche actuellement leur exécution, qui aura lieu au pénitencier américain de Terre Haute, dans l’Indiana. Des exécutions supplémentaires seront programmées à une date ultérieure. »

Le secrétaire de la justice propose aussi de remplace la procédure des trois drogues précédemment utilisée dans les exécutions fédérales par une seule drogue, le pentobarbital.

« Depuis 2010, 14 États ont utilisé du pentobarbital dans plus de 200 exécutions et des tribunaux fédéraux, y compris la Cour suprême, ont confirmé à plusieurs reprises que l’utilisation du pentobarbital dans les exécutions était conforme au huitième amendement », indique la lettre.

Les exécutions des cinq condamnés sont prévues entre la mi-décembre, cette année, et la mi-janvier 2020. Précédemment, la dernière exécution américaine avait lieu en 2003.