La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario a publié les exigences de préqualification, le processus de demande et les échéanciers pour ceux qui sont souhaite faire une demande d’autorisation pour l’un des 50 nouveaux magasins de vente au détail de cannabis annoncés par le gouvernement de l’Ontario. Des 50 nouveaux magasins, 42 seront attribués par tirage au sort.

La CAJO tiendra une loterie le 20 août 2019 et annoncera les résultats dans les 24 heures, afin de sélectionner les candidats qui seront avisés qu’ils peuvent faire une demande pour les 42 autorisations de magasin.

Des 42 magasins sélectionnés par la loterie, 13 seront situés dans la ville de Toronto, six dans la région métropolitaine de Toronto, 11 dans l’ouest sept dans l’est et au nord, un à Kenora, North Bay, Sault Ste. Marie, Thunder Bay et Timmins.

Ceux qui souhaitent participer à la loterie doivent satisfaire aux exigences établies par la province, entre autres, obtenir la confirmation d’une institution financière que le demandeur a la capacité d’obtenir 250 000 $ en espèces ou quasi-espèces en plus de posséder une lettre de crédit de soutien d’un montant de 50 000 $ dans les cinq jours ouvrables suivant l’avis du registrateur l’informant de sa sélection. Aussi, que le candidat ait un local de vente au détail convenable, y compris son adresse, qui sera à sa disposition pour exploiter un magasin de cannabis au plus tard en octobre 2019.

Pour participer à cette loterie, les candidats doivent soumettre une déclaration d’intérêt entre le 7 août 2019 à 1 h et le 9 août 2019 à 20 h. La CAJO a l’intention de publier les résultats de la loterie, y compris l’emplacement des magasins sélectionnés, sur son site Web dans les 24 heures suivant le tirage. Les magasins devront commencer à ouvrir en octobre 2019, lorsqu’ils seront prêts.

En plus, huit autorisations de magasin seront disponibles, le 31 juillet 2019, pour les Premières Nations. La CAJO commencera à accepter les demandes de tout candidat qui a reçu l’approbation du conseil de bande pour exploiter un magasin dans sa réserve des Premières Nations, selon le principe du premier arrivé, premier servi.