La période de soumission des candidatures pour les prix décernés par le Conseil supérieur de la langue française bat son plein jusqu’au 12 avril. L’organisme ou la personne qui s’est le plus démarqué pour encourager le français au Canada ou ailleurs dans le monde pourrait se mériter le prix du 3-juillet-1608 ou être décoré de l’Ordre des francophones d’Amériques.

Pour Pierre Boutet, président du Conseil supérieur de la langue française, la remise de ces distinctions est quelque chose de privilégié. «C’est pour souligner la contribution d’une personne ou d’un organisme à la promotion et la valorisation du français dans leur communauté», explique-t-il. L’Ordre des francophones d’Amériques est une distinction décernée annuellement par un jury à sept candidats : deux du Québec et 6 autres des 3 territoires et de l’Ouest canadien, des provinces de l’Atlantique, de l’Ontario, de l’Amérique et d’ailleurs dans le monde.
Le prix du 3-juillet-1608, lui, est dédié à un organisme qui fait rayonner la francophonie à travers le Canada ou dans le monde. Le nom du prix commémore le jour de la fondation de la ville de Québec par Samuel de Champlain. L’année dernière, le Consortium Érudit, qui donne accès à plus de 220 revues scientifiques, historiques et littéraires, s’est vu mériter le prix.