Élections

Un nouveau maire et un nouveau conseiller sont élus dans le cadre des élections municipales du 22 octobre. Marc Dupuis devient maire de Mattice-Val Côté, battant le maire sortant, Michel Brière, avec plus de 78 % des votes. Le nouveau conseiller est Steve Brousseau, tandis que les conseillers Daniel Grenier, Richard Lemay et Joyce Malenfant sont réélus.

Terrains à donner

La Municipalité de Mattice-Val Côté annonce, à l’été, qu’elle a trois terrains résidentiels de 9100 pieds carrés à donner, à condition d’y construire une demeure dans un délai de deux ans. Le but est d’augmenter le nombre de résidences et la population dans la communauté.

Chemin Shallow Lake

L’Ontario verse plus de 1,6 million de dollars à la Municipalité de Mattice-Val Côté pour remplacer les calvettes, nettoyer les fossés, étendre du gravier et autres sur le chemin Shallow Lake.

Pavillon au parc Brisson

Au cours de l’été, la Municipalité de Mattice-Val Côté demande aux citoyens ce qu’ils veulent faire avec le plus de 37 000 $ qu’elle a reçu dans le cadre du Programme de revitalisation des centres-villes de l’Ontario. C’est l’idée d’un pavillon avec électricité qui ressort.

Bibliothèque

Pendant l’hiver, la Municipalité de Mattice-Val Côté et le Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières annoncent l’amalgamation de la bibliothèque municipale à celle de l’École catholique St-François-Xavier sous un même toit, soit à l’école. On explique que la Municipalité cherche depuis quelques années à reloger la bibliothèque publique pour des raisons d’accessibilité.

Cannabis

En octobre 2018, Ottawa légalise la vente et la consommation récréative du cannabis. Le gouvernement de Doug Ford, quant à lui, donne le choix aux municipalités d’en interdire la vente au détail dans leur communauté. Le conseil municipal de Mattice-Val Côté vote en décembre pour autoriser la vente au détail de cannabis dans la communauté.

2019

En 2019, le conseil élaborera un plan de cinq ans, soit une sélection de quatre ou cinq projets à entreprendre pendant la durée du mandant de ses membres, explique le maire Dupuis.

« Sans être coulé dans le ciment, ce plan nous donnera des lignes directrices afin de guider nos décisions à court et à moyen terme », explique-t-il dans un courriel.

M. Dupuis dit aussi qu’il accueillera les citoyens à son bureau toutes les deux semaines afin qu’ils puissent faire part de leurs suggestions et inquiétudes.

La municipalité procèdera de plus aux travaux d’amélioration du chemin du lac Shallow et à la revitalisation du centre-ville.

« Deux mille dix-neuf sera une année de familiarisation et de préparation pour notre conseil », dit-il. « Nous ferons surement face à des défis dans certains dossiers compte tenu des coupures provinciales. Nous chercherons cependant à faire partie de la discussion et à faire connaitre nos besoins, tant auprès de la province qu’au fédéral. Nous voulons être bien “chez nous” et bâtir ensemble notre avenir. »