Le déficit de l’Ontario se chiffrerait à 12,3 milliards de dollars en 2018-2019. C’est ce que le directeur de la responsabilité financière, Peter Weltman, a dévoilé aujourd’hui (lundi 10 décembre 2018) lors son évaluation de la situation économique de la province.

M. Weltman avait établi le déficit de l’Ontario aux environs des 12 milliards de dollars, quelques semaines précédant les élections du 7 juin 2018. Depuis, le gouvernement de Doug Ford prévoit un plafond d’une somme de 15 milliards.

Lors de sa campagne électorale et suivant son élection, Doug Ford a promis de sortir la province du rouge sans hausser les impôts. Les progressistes-conservateurs devront donc réduire les dépenses de programmes de 8 %, soit 850 dollars, par Ontarien d’ici 2022. Il s’agit d’une première depuis l’administration de Mike Harris en 1990.

Selon le BRF l’horizon pourrait s’éloigner si Doug Ford continue d’avancer avec son intention de sortir l’Ontario de la taxe carbone et de sabrer la taxe sur l’essence, diminuant les revenus du gouvernement.