En réponse aux décisions d’abolir le Commissariat aux services en français et l’abandon du projet de l’Université de l’Ontario français, l’AFO organise une résistance, alors pour déterminer ses options d’actions politiques, d’actions communautaires et même d’actions devant les tribunaux.

Selon l’Assemblée le gouvernement Ford ne tient pas compte des droits des citoyens de l’Ontario et de la richesse qu’apporte la communauté francophone à la province.

L’AFO rajoute que l’Université de l’Ontario français était un projet de société qui avait été durement gagné suite au combat de toute la communauté et un projet qui devait assurer la vitalité de la communauté francophone en Ontario.

L’AFO invite la population sur son site Web à se manifester pour joindre ce mouvement.

Pour participer, cliquez ici.