Ce qui pousse Daniel Lemaire à vouloir un quatrième mandat au sein du conseil municipal de Hearst, c’est de voir l’achèvement de plusieurs projets.

Il est l’un des neuf candidats à se présenter pour les six sièges de conseillers dans le cadre des élections municipales, qui auront lieu de 22 octobre. Les autres sont Gaëtan Baillargeon, Claude Brochu, Joël Lauzon, Robert Proulx, Marc Ringuette, Josée Vachon et les conseillers sortants Conrad Morin et Raymond Vermette.

M. Lemaire a siégé au conseil la première fois en 2002, remplaçant un siège vacant. Il a été élu de 2003 à 2006, ainsi que de 2010 à aujourd’hui.

L’un des projets dont M. Lemaire veut voir l’achèvement est celui de la Corporation Hearst Wi-Fibe, auquel conseil il siège. « Le déploiement de la fibre avec Hearst Wi-Fibe va bon train, un projet qui donne à notre communauté un service d’Internet haute vitesse », dit-il par écrit. « Une fois que cette corporation sera rentable, tous les contribuables en profiteront, car les surplus reviendront à la Ville. »

D’autres projets sont la possibilité d’obtenir des licences auprès de la province pour 12 lits additionnels au Foyer des Pionniers et la révision des arrêtés de zonage maintenant que le plan d’aménagement est complété.

Il y a aussi le parc des cultures, projet de verditure du terrain sur le coin de la rue George et la 9e Rue: « Un projet intéressant à venir serait de voir le parc des cultures se réaliser au moins pour le 100e anniversaire de la ville ».

Parmi les projets dont il est le plus fier d’avoir vu la réalisation, il souligne la réhabilitation de la rue Front et de la 9e Rue, « mais des projets comme Hearst Wi-Fibe et la communauté entrepreneuriale contribue grandement à notre fierté », dit-il.

« D’autres projets comme une maison pour personnes âgées avec différents services n’ont pas vu le jour. Je trouve ça dommage, car il y a un sérieux besoin. »

Lorsqu’on lui a demandé comment la Municipalité pouvait attirer la participation des jeunes et des femmes, il a répondu : « Je crois que le conseil peut accueillir quiconque qui a un réel intérêt pour sa communauté. Tous sont bienvenus, jeunes, femmes, hommes, personnes à la retraite. Il s’agit de vouloir et être prêt à mettre beaucoup de temps. »