La quantité de recyclage à Hearst a triplé depuis le début du programme de collecte à domicile, passant d’environ 11 tonnes à 35 tonnes par mois.

C’est ce qu’a dévoilé Tammy Coulombe, officier supérieur aux arrêtés municipaux de la Ville de Hearst, dans un bilan du nouveau programme de collecte qui a débuté en mars dernier.

En gros, Mme Coulombe dit que le programme « va bien ». La Municipalité a donné des avis en lien avec les règlements concernant la collecte, mais elle n’a toujours pas donné d’amendes.

« Je veux encourager tout le monde », dit-elle. « Les gens font vraiment de beaux efforts. »

Horaire

Depuis le 1er octobre, la collecte est retournée à son horaire ordinaire, soit d’alterner entre les poubelles et les recyclables chaque semaine.

Sur ce sujet, Mme Coulombe dit que l’opinion est partagée. Il y a des gens qui disent être inquiets des odeurs. La Ville ne s’est pas encore prononcée sur l’horaire pour l’été 2019.

Contamination

Une vérification des recyclables d’environ 100 maisons a été faite au courant de l’été. La contamination la plus courante était les sacs de plastique, les pellicules de plastique non recyclables ainsi que les récipients et boites souillées de nourriture.

Mme Coulombe explique que même si les sacs de plastique sont recyclables, Hearst ne les recycle pas puisque ce n’est pas rentable.

Conteneurs de recyclables

Mme Coulombe souligne que des citoyens aimeraient pouvoir acheter plus de contenants à recyclables.

Le but de la Municipalité, cependant, est de sensibiliser les citoyens à l’économie circulaire, soit de réutiliser les recyclables, comme les bouteilles de plastique, au lieu de s’en débarrasser, dit-elle.

Une poubelle devrait être suffisante, dit Mme Coulombe, sinon on devrait se questionner sur notre consommation.

Asphalte

La Municipalité recycle aussi maintenant l’asphalte. La Ville a acheté une machine à recycler le pavé cet été.

Les fluorescents et les filtres à huile

Le problème présent est le recyclage des fluorescents et des filtres à huile : personne ne les recycle à Hearst, selon Mme Coulombe.

« Quoique l’introduction du nouveau service a eu sa part de défis et a fait l’objet de commentaires de toutes sortes, la Ville de Hearst est extrêmement fière du résultat à ce jour et se réjouit de pouvoir offrir un service accessible, commode et écologique aux résidents et résidentes de la municipalité », dit Mme Coulombe, par voie de communiqué.