Le conseil municipal de Hearst n’a pas appuyé, lors de la réunion du mardi 31 juillet, un avis de motion voulant faire de la Corporation Hearst Wi-Fibe et la Corporation de distribution électrique de Hearst des « exemples au niveau de la transparence ».

L’avis de motion du conseiller André Rhéaume voulait que les deux corporations soumettent leurs procès-verbaux après chacune de leurs rencontres.

L’avis avait besoin de l’appui d’un conseiller pour être discuté au conseil. Le conseiller Daniel Lemaire était absent.

Il se lisait : « Attendu que les deux corporations de distribution électrique et du Hearst Wi-Fibe appartiennent à la Ville de Hearst; Attendu que ces deux corporations municipales devraient donner l’exemple au niveau de la transparence; Et attendu que le conseil municipal devrait être tenu au courant des activités des dites corporations de manière régulière; Qu’il soit résolu que les deux corporations soumettent leurs procès-verbaux après chacune de leurs rencontres. »

Plus tôt cette année, Hearst Wi-Fibe avait recueilli près d’un an de procès-verbaux avant de les remettre au conseil municipal.

« Je ne m’attendais à rien de moins », a lancé M. Rhéaume suite à la défaite de son avis.