Le tableau présenté énumère certaines décisions prises par le conseil municipal actuel depuis janvier 2015, c’est-à-dire celles qui ont été jugées importantes ou qui n’ont pas fait l’unanimité.

Le but de cet exercice est de donner un outil aux citoyens de Hearst pour qu’ils soient en mesure de faire des choix informés dans le cadre de la prochaine élection municipale, qui aura lieu le lundi 22 octobre 2018.

Le tableau ne contient cependant pas toutes les décisions prises concernant les gros dossiers, notamment ceux de la Corporation Hearst Wi-Fibe, du programme de collecte de déchets et de matières recyclables, ni du plan de protection du caribou du ministère des Richesses naturelles et des Forêts.

À l’exception de deux résolutions, le conseil a toujours voté à l’unanimité dans ces dossiers. Dans les cas de Hearst Wi-Fibe et de collecte de déchets et de matières recyclables, le conseil a majoritairement voté pour la création et l’opération de ces programmes. En ce qui a trait au plan de protection du caribou, le conseil a majoritairement voté pour opposer le gouvernement provincial.

La première exception concerne le dossier du plan du caribou, soit lorsque le conseiller Daniel Lemaire a voté contre une résolution recommandant d’envoyer une lettre à l’ancienne première ministre Kathleen Wynne pour lui demander de cesser tous projets de développement dans sa circonscription de Don Valley-Ouest puisqu’on y retrouve quelques animaux sur la liste d’Espèces en péril en Ontario. C’est le conseiller André Rhéaume qui avait proposé l’idée. M. Lemaire n’avait pas donné de raisons pour son vote.

La deuxième exception touche le dossier de Hearst Wi-Fibe, lorsque le conseiller Rhéaume a voté contre une résolution voulant renouveler le mandat du président de la corporation, Robert Proulx.

M. Rhéaume dit avoir voté contre pour des raisons de principes. Il avait voulu limiter les termes des membres des conseils de la municipalité à quatre ans, pour que ceux-ci soient nommés au début de chaque nouveau mandat du conseil municipal. L’avis de résolution n’a pas été appuyé.

Pour des résultats de votes qui ne sont pas énumérés dans le tableau, veuillez visiter la page « Archives des documents des réunions du conseil » sur le site web de la municipalité.

Télécharger le tableau

2018

Poules dans les zones résidentielles II

24 mai : Le conseil revient sur sa décision d’octobre 2017 autorisant les citoyens à garder des poules dans leur cour arrière. Les conseillers Morin, Lemaire, Proulx et Vermette votent contre l’autorisation, puisqu’établir des règlements est « plus compliqué qu’on pensait ».

Critères d’admissibilité pour l’autobus communautaire

13 mars : Le conseil vote pour baisser l’âge d’admissibilité à l’autobus communautaire, de 70 à 65 ans. Le conseiller Rhéaume se prononce contre, disant que l’âge ne devrait pas être le seul critère d’admissibilité au service. Le conseiller Morin est absent.

Invitation aux députés de participer à la Soirée des bénévoles

20 février : Le conseil vote pour discontinuer l’invitation aux députés de participer à la Soirée des bénévoles, pour que celle-ci « demeure indépendante et distincte à la Municipalité ». Le maire Sigouin dit s’être fait « tasser » par les députés aux dernières soirées. Le conseiller Rhéaume vote contre, disant être « extrêmement déçu », « insulté » et « énormément choqué » de cette proposition qu’il juge « stupide ».

Avis de motion concernant les termes des membres du conseil

6 février : Le conseiller Rhéaume présente un avis de motion voulant limiter les termes des conseillers à quatre ans et viser à ce que 50 % des membres des commissions, corporations et comités de la municipalité soient des femmes dans le but « d’encourager la participation de tous et de toutes dans le processus municipal ». L’avis n’a pas été appuyé. Les conseillers ont donné comme raison que le processus était « démocratique » et « ouvert à tous ».

Annulation de l’adhésion à NEOMA

6 février : Le conseil vote pour annuler son adhésion au Northeastern Ontario Municipal Association, association qui a comme but de représenter la région et de faire pression sur le gouvernement. Le maire Sigouin dit que Hearst ne se retire pas à cause de la querelle avec Timmins en rapport avec la répartition des couts du Conseil d’administration des services sociaux du district de Cochrane, mais en raison du manque d’appui envers l’industrie forestière. Le conseiller Rhéaume vote contre, disant qu’il faut maintenir le lien avec les communautés du Nord-Est et même Timmins.

Demande de location du parc du lac Johnson

23 janvier : Le conseil émet un vote qui refuse une demande de location du parc du lac Johnson pour la cérémonie et la réception de mariage d’un couple de Hearst. Les conseillers Gagnon, Morin, Lemaire et Vermette votent pour refuser la demande puisque la Ville ferait compétition au privé dans le domaine de la location de salle et qu’elle ne devrait pas fermer la plage pour un évènement privé étant donné que c’est un lieu public. Le conseiller Proulx agit comme maire suppléant.

2017

Entente pour l’option de paiement de factures en ligne

21 novembre : Le conseil vote pour signer une entente favorisant l’option de paiement de factures municipales en ligne ou/et par carte de crédit ou de débit, au cout de 1,75 % par transaction chargé au client. Le conseiller Proulx est absent et le conseiller Morin agit comme maire suppléant. Le conseiller Vermette vote contre parce que ce « n’est pas une bonne option ».

Poules dans les zones résidentielles I

11 octobre : Le conseil vote pour autoriser les poules dans les zones résidentielles. Les conseillers Morin et Lemaire sont contre. Le conseiller Lemaire veut que les poules soient permises seulement dans les zones rurales. Le conseiller Morin ne donne pas de raison. Le conseiller Proulx est absent.

Engagement financier pour Espace Hearst

3 octobre : Le conseil vote pour contracter un engagement financier de 80 526 $ envers le projet Espace Hearst, soit 10,3 % du cout total qui s’élève à 785 000 $.

Achat d’un camion de collecte de déchets

29 aout : Le conseil vote pour acheter un camion de collecte de déchets et de recyclage au cout de 415 721,42 $ de la société canadienne Joe Johnson. La décision est unanime.

Achat de récipients de déchets

28 juin : Le conseil vote pour acheter 6100 conteneurs de déchets et de recyclage au cout de 369 910 $. En date du 26 avril 2018, deux mois après le début du nouveau programme de collecte, la Ville a vendu 63,7 % des récipients achetés. La décision est unanime. Les conseillers Gagnon et Morin sont absents.

Projet de reconstruction de la rue Front

30 mai : Le conseil vote pour la reconstruction de la rue Front au cout 3 114 780,75 $, dont 379 072 $ à être financé via la réserve générale. La décision est unanime.

Prêt de 500 000 $ à Hearst Wi-Fibe

9 mai : Le conseil vote pour autoriser un prêt de 500 000 $ à la Corporation Hearst Wi-Fibe afin de couvrir les couts de démarrage. La décision est unanime. Le conseiller Vermette est absent et le conseiller Lemaire agit comme maire suppléant.

Garantie de ligne de crédit pour Hearst Wi-Fibe

9 mai : Le conseil vote en faveur de garantir une ligne de crédit de 3 millions de dollars destinée à la Corporation Hearst Wi-Fibe. La décision est unanime. Le conseiller Vermette est absent et le conseiller Lemaire agit comme maire suppléant.

Avis de motion pour organiser des cliniques de médecins suppléants

28 mars : Le conseiller Rhéaume présente un avis de motion voulant que le conseil demande à l’Hôpital Notre-Dame d’organiser des cliniques de médecins suppléants afin de répondre au besoin des personnes sans médecin en instance d’une demande d’aide sociale ou de pension d’invalidité de l’Ontario, et qui ont besoin de rapports médicaux. Le conseiller Gagnon appuie l’avis. Les conseillers Morin, Lemaire, Proulx et Vermette ont voté contre, disant que c’était le mandat de l’Hôpital et non de la Municipalité.

Création de Hearst Wi-Fibe

14 février : Le conseil vote sur une résolution proposant la création de la Corporation Hearst Wi-Fibe, corporation de télécommunications municipale, puisque « le service Internet dans la région de Hearst est considérablement en dessous » des normes prescrites par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes. La décision est unanime. Le conseiller Rhéaume agit comme maire suppléant.

2016

Demande de changer le slogan de Hearst

21 juin : Le conseil vote pour refuser la demande de la Corporation de développement économique de Hearst afin de changer le slogan de Hearst, « Hearst, c’est différent! ». La décision est unanime. Le conseil donne comme raison que la demande est tardive et que la Municipalité a entrepris « plusieurs projets et encouru des dépenses considérables relevant » du slogan.

Règlement sur les taxis – sans station II

30 mars : Le conseil vote sur une demande pour faire exception au règlement obligeant les opérateurs de taxi à avoir une station de taxis. Un individu propose d’établir une entreprise de taxis à Hearst si exempté de cette obligation. Hearst n’a pas de taxi depuis un bout de temps. La décision est unanime. Le conseiller Proulx agit comme maire suppléant.

2015

Nomination de Yves Morrissette comme administrateur

21 décembre : Le conseil vote pour sélectionner Yves Morrissette comme administrateur en chef adjoint, effectif le 1er janvier 2016 et administrateur en chef le 7 mai 2016. La décision est unanime.

Règlement sur les taxis – couverture d’assurance

8 décembre : Le conseil vote sur une demande prévoyant l’exception au règlement exigeant une couverture d’assurance de 2 millions de dollars pour les entreprises de taxis. Un individu dit vouloir exploiter une entreprise de taxis à Hearst s’il peut avoir une couverture d’assurances de 1 million de dollars, soit pour le même montant qu’à Kapuskasing. Hearst n’a pas de taxi depuis un bout de temps. Le groupe de Travail de politiques dit juger « opportun d’autoriser une exception additionnelle (…) afin d’assurer un service de taxis pendant la saison très occupée des Fêtes ». Les conseillers Gagnon, Morin, Proulx et Vermette votent pour refuser la demande, craignant qu’une couverture de 1 million de dollars ne puisse pas être suffisante.

Adoption du programme de collecte de déchets

8 décembre : Le conseil vote pour adopter un programme de gestion des déchets assuré par des employés municipaux et qui comprend la cueillette automatisée des déchets et du recyclage à domicile, à la suite de la dissolution de l’Association de recyclage de Cochrane-Temiskaming. La décision est unanime.

Appui du concept de logements supervisés

8 décembre : Le conseil vote en faveur d’un concept de logements supervisés et la création d’un comité, puisqu’il « existe un besoin critique de logements supervisés dans la communauté pour combler l’écart et compléter la transition entre les logements indépendants et les logements de longue durée ». La décision est unanime.

Règlement sur les taxis – sans station I

17 novembre : Le conseil vote sur une demande pour faire exception au règlement obligeant les opérateurs de taxi à avoir une station de taxis. Un individu propose d’établir une entreprise de taxis à Hearst si exempté de cette obligation. Hearst n’a pas de taxi depuis un bout de temps. La décision est unanime.

Traverse Nelson Coulombe

27 octobre et 17 novembre : Le conseiller Rhéaume propose un avis de résolution pour nommer un sentier qui traverse le chemin de fer en provenance de St-Pie-X vers Columbia Forest Products la Traverse Nelson Coulombe, travailleur qui « représente la contribution des travailleurs de la région de Hearst à l’économie locale ». Le conseiller Gagnon appuie l’avis. Le 27 octobre, le conseiller Proulx agit comme maire suppléant puisque le maire Sigouin déclare un conflit d’intérêts. Le 17 novembre, c’est le conseiller Morin qui agit comme maire suppléant. Les conseillers Morin (27 octobre), Lemaire, Proulx (17 novembre) et Vermette votent contre puisque la politique de la Municipalité est « de nommer ses rues, parcs et bâtiments d’après d’anciens maires, entrepreneurs ayant exploité un commerce pendant plus de 50 ans, professionnels de la santé et/ou curés ou ministres religieux de Hearst, ou toute personne locale ayant accompli des choses extraordinaires dans la communauté ». Une autre raison est que la Municipalité ne nomme pas les sentiers.

Adoption de « Hearst, c’est différent! »

27 octobre : Le conseil vote pour adopter un nouveau logo et slogan pour Hearst, « Hearst, c’est différent! » La décision est unanime. Le conseiller Morin est absent.

Opposition à la vente d’Hydro One

6 octobre : Le conseil vote en faveur d’une demande à la province pour mettre fin à la vente d’une partie d’Hydro One et maintenir la société comme un bien public, puisqu’il est « essentiel que les Ontariens conservent le contrôle public et la prise de décision publique à l’égard de l’électricité ». La décision est unanime.

Appui pour une équipe de hockey Junior A

6 octobre : Le conseil vote pour appuyer en principe une équipe de Junior A à Hearst, étant donné que le hockey « fait partie intégrante de la communauté de Hearst, que le Centre récréatif Claude-Larose est bien aménagé pour accueillir des équipes de hockey élites et que le conseil municipal juge qu’il est d’une grande importance que la communauté ait une équipe de hockey élite ». La décision est unanime.

Contribution financière de 2688 $envers une analyse socioéconomique du plan de protection du caribou

28 juillet : Le conseil vote en faveur d’une contribution de 2688 $ pour effectuer une analyse socioéconomique du plan de protection du caribou, puisque la province n’a pas fait une telle analyse et qu’il est « primordial qu’une étude soit réalisée pour déterminer les impacts » du plan sur le Nord de l’Ontario. La décision est unanime.

Don de 5000 $ au Salon du livre

10 mars : Le conseil vote en faveur d’une contribution de 5000 $ au Salon du livre en reconnaissance de « la portée de l’évènement et de ses avantages pour la collectivité, ses citoyens et les organisations sociales ». Le conseiller Gagnon déclare un conflit d’intérêts. Le conseiller Morin vote contre.