Le conseil municipal de Hearst a voté à l’unanimité, lors de sa réunion du mardi 5 juin, en faveur d’une demande à la province pour l’établissement d’un dispensaire de cannabis à Hearst.

C’est le conseiller André Rhéaume qui avait apporté la suggestion lors de la réunion du 24 avril 2018. Son argument était qu’un dispensaire créerait des emplois et que la Ville aurait un revenu de taxes municipales.

« Tant qu’à l’avoir, on veut l’avoir ici pour créer de l’emploi », avait-il dit lors de la rencontre. « Parce qu’il va s’en commander pareil en ligne. » Le maire Roger Sigouin avait dit à la rencontre du 24 avril que, contrairement au premier ministre Justin Trudeau, il n’aurait pas besoin du cannabis pour se faire élire.

Il n’a rien dit lors du vote le 5 juin, mais en entrevue, a réitéré son désaccord.

« Moi, c’est pas dans ma coutume », dit-il. « Je n’ai jamais aimé quelqu’un qui va mettre la drogue sur le marché pour se faire élire. Je pense que c’est un manque de respect pour beaucoup de gens. Peut-être plus les gens de mon âge, mais reste qu’on devrait être capable de faire des choses pas mal plus positives dans une communauté comme la nôtre, travailler avec le (Comité de développement économique) puis être sérieux, comme les maisons pour personnes âgées puis les maisons de transition. J’ai de la misère à aller chercher un revenu de taxe aux dépens de ma jeunesse en ville et autres à cause de la drogue. Je pense qu’on est plus intelligent que ça, qu’on devrait penser à d’autres alternatives que d’aller chercher ça au niveau de la marijuana. »

Les conseillers André Rhéaume, Claude Gagnon et Conrad Morin étaient absents. Le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford a dit, lors de la campagne, qu’il considèrerait privatiser la vente et la distribution du cannabis.