OTTAWA - L’ancien ministre fédéral Kent Hehr demeurera membre du caucus du Parti libéral du Canada (PLC) même s’il ne réintégrera pas le Conseil des ministres.

M. Hehr a démissionné en janvier dernier de son poste de ministre des Sports et des Personnes handicapées le temps que se déroule une enquête sur une plainte selon laquelle il aurait tenu des propos de nature sexuelle à l’endroit d’une femme, Kristin Raworth, lorsqu’il était député à l’Assemblée législative de l’Alberta.

D’autres plaintes ont ensuite été déposées, dont une alléguant que M. Hehr a fait des attouchements à une jeune employée sur la colline du Parlement, à Ottawa. Sur son compte Twitter, le député affirme être déterminé à faire des progrès professionnels et personnels. Bien qu’il dise ne pas se rappeler de l’incident avec Mme Raworth, il présente néanmoins ses excuses.

À propos de l’enquête à son sujet, le député de Calgary Centre âgé de 48 ans affirme qu’elle conclut que la plainte d’attouchements avait été le résultat d’un contact physique qui n’a pas été intentionnel. Le député Hehr, qui est quadriplégique, explique que son handicap a réduit sa sensibilité lors de certains mouvements des mains et des bras.

À propos de paroles qui ont pu blesser, Kent Hehr reconnaît que son style doit changer lorsqu’il s’adresse aux gens et qu’il a pu malencontreusement rendre des personnes mal à l’aise.

On ignore si le rapport d’enquête sur son comportement sera rendu public.