Le conseil municipal de Hearst a aboli le programme de collecte assistée des déchets, programme qui avait comme but de venir en aide aux résidents à mobilité réduite, lors de sa réunion du mardi 15 mai 2018.

Le conseiller Gérard Proulx a donné comme raison pour l’abolition du programme que les personnes à mobilité réduite avaient « déjà une compensation du gouvernement pour se faire aider donc ils peuvent utiliser cet argent-là pour se faire aider; ils sont payés pour. »

« Si c’est une petite madame qui appartient une maison, on voit que nos contenants ne sont pas plus pesants qu’une tondeuse – sont moins pesants qu’une tondeuse – et qu’il y a bien des jeunes qui se cherchent des petites jobs à prix modique », a-t-il dit. « Nous autres, ça nous couterait pas mal plus cher que le petit deux piasses que la madame pourrait donner au petit gars pour amener sa poubelle. »

Pour sa part, Luc Léonard, directeur des Travaux publics et services d’ingénieries, explique dans un rapport administratif que le Comité d’accessibilité de Hearst avait avisé la Municipalité qu’un formulaire pour un tel programme « serait très difficile à gérer ».

Le Comité de gestion de déchets et de recyclage a par la suite conclu qu’il serait alors préférable de mettre fin au programme.

Le comité est formé entre autres du maire Roger Sigouin, de l’administrateur en chef Yves Morrissette et des conseillers Proulx, Claude Gagnon et André Rhéaume.

«Le programme consistait à ce que l’opérateur du camion se rendre dans la cour des citoyens pour apporter les conteneurs à la rue», explique M. Léonard dans le rapport.

Il n’y avait cependant personne sur le programme, confirme M. Léonard, et Anne-Marie Portelance, présidente du Comité d’accessibilité, dit n’avoir jamais reçu de plaintes concernant les poubelles.

En fait, la Ville avait récemment reçu une première demande depuis l’instauration du programme en novembre 2016. Celle-ci avait été refusée, « jugeant la demande non fondée », selon M. Léonard.

Dans l’avis de résolution, la raison donnée pour l’abolition du programme est que celui-ci est « ambigüe et peut s’avérer difficile à gérer. » Le programme se lisait : « 4.6.1 : La Municipalité doit fournir un programme de collecte assistée des déchets à un propriétaire d’un immeuble résidentiel autorisé à recevoir une collecte semi-automatisée de la Ville, à condition que le propriétaire satisfasse les exigences d’admissibilité et remplisse le formulaire de demande de service de collecte assistée. L’approbation est laissée à la discrétion du directeur des travaux publics et des services d’ingénieries et est soumise à un examen annuel.» « 4.6.2 : Le propriétaire doit s’assurer que les conteneurs approuvés sont à tout moment librement accessibles et non enfermés dans un bâtiment ou une zone de repos, comme condition de service prévue au paragraphe 4.6.1. du présent arrêté municipal et devront satisfaire aux normes d’emballage des déchets….» « 4.6.3 : La sécurité des employés de la Ville ou de ses entrepreneurs ne doit jamais être compromise.» « 4.6.4 : La Ville et ses entrepreneurs ne sont pas respon-sables des dommages matériels résultants de l’exécution de ce service. »